C’est une nouvelle ère ! À l’heure où promoteurs immobiliers et élus politiques locaux imposent « relocalisation de la Ferme du Bonheur » pour ne pas dire « libération de la parcelle », les pourparlers sont engagés, nous qui affirmons « développement » plutôt que relocalisation…. C’est David contre Goliath, espérons que la légende s’appliquera à la Ferme…

 

2 postes actuellement disponibles :

Un-e chargé-e de projet agricole

Un-e technicien-ne général-e